Accueil Nov lokal

Nov lokal

L'information est officielle. Le groupe Parfait pourra poursuivre son extension. Sans surprise, il a obtenu la cession des hypermarchés Leclerc qui tombent désormais dans son escarcelle (10.400 m2) déjà constituée des Hyper U du Rond-Point et de la Galleria. Le suspense n'existait pas vraiment tant les jeux semblaient déjà faits après l'audience judiciaire du 5 janvier. Robert Parfait, le directeur général, s'est déclaré « très heureux » hier, après un appel au téléphone de son avocat l'informant qu'il avait entre les mains le document provenant du tribunal. Sa première pensée va au personnel, dont il « comprend les inquiétudes face au stress qu'ils ont subi » commente-t-il au sujet de la mobilisation à l'initiative des employés syndiqués à la CFDT.

Un peu avant, dans la salle des pas perdus du tribunal, l'humeur des salariés contrastait avec celle de leur nouveau patron. Les salariés faisant plutôt grise mine après l'annonce du résultat. Ils continuent à exprimer leur scepticisme face à des licenciements annoncés et une politique dont ils ignorent si elle privilégiera le panier de la ménagère.
Le projet du groupe Parfait intègre la reprise des deux grandes surfaces et avec, l'intégralité du personnel, soit 174 personnes (122 sur Place d'Armes et 52 à Long-Pré). En revanche, la plateforme de stockage ne s'avérant plus nécessaire dans le fonctionnement du groupe, seuls 14 employés de cette structure poursuivront leur route avec le repreneur sur les 44 en poste jusque-là.
23 MILLIONS D'EUROS SUR CINQ ANS
Sous enseigne Lancry, en tant que grossiste, cette plateforme alimentait un grand nombre de commerces de la Martinique. « Les magasins Leclerc faisaient 70% d'importation alors que nous, nous achetons principalement localement. Par conséquent, nos achats à l'importation ne représentent que 30% » , explique Robert Parfait. Que compte-t-il donc faire de ce site ? « La tendance est de confier les plateformes à des prestataires recevant les marchandises et les livrant dans les magasins. Ce seront les 14 employés qui feront ce travail » explique-t-il.
Et bien que « cela ne fasse pas partie de la reprise de l'appel d'offres » , il n'est pas exclu que les emplois des personnels administratifs se plaignant d'être des laissés-pour-compte dans la procédure de cession, soient préservés. Suite à une demande forte du président du conseil régional Serge Letchimy, la possibilité d'en reclasser certains, est à l'étude.
Le chef d'entreprise milite pour « immédiatement redresser la barre » . Pour y parvenir, il compte investir dans ce projet de reprise 23 millions d'euros sur cinq ans, utilisés pour les travaux de modernisation et afin d'absorber les pertes. Les propos de Robert Parfait n'ont pas encore réussi à ramener une grande sérénité dans les rangs des salariés. Résumant le sentiment de ces derniers, Eric Picot, secrétaire général de la CFDT, juge que « le groupe Parfait a les reins les plus solides » . Mais il ajoute : « Maintenant, il s'agit de savoir quelle place prendra le social. Qu'on n'oublie pas la clientèle. La clientèle des Hyper U n'est pas la même que celle de Place d'Armes et de Long-Pré » .

France-Antilles